Le PN de la Montagne d'Ambre

Localisation




 
Si vous êtes un amoureux de nature alors ne manquez pas de vous aventurer à l’intérieur du Parc de la Montagne d’Ambre proche de Joffreville (7 km). La forêt de la montagne d’Ambre est un exemple de forêt humide en moyenne altitude (entre 850 et 1475m).
 
Localisation :
Situé dans la province de Diégo-Suarez (Antsiranana)
Coordonnées entre 12°30’ et 12°44’ LatS et 49° 05’ et 49° 14’ Long E.
Altitude comprise entre 850 et 1475 m.
 
Surface : 18 200 ha.
 
Description physique :
Le Parc National de la Montagne d’Ambre est situé dans un ensemble volcanique du quaternaire couvrant environ 300 000 ha, composé essentiellement de roches basaltiques. De nombreuses sources y prennent naissance et forment des rivières qui coulent dans toutes les directions. De plus, quelques lacs de cratère sont présents (Petit Lac ou Mahasarika, Grand lac ou Malio, lac Maudit ou Taranta et lac Texier ou Manonja).
 
Le massif jouit d’un microclimat de type tropical humide avec des précipitations annuelles importantes (3 585mm) à la Station Forestière des Roussettes avec un maximum durant les mois de janvier et février. A partir de 1 200 m d’altitude, on rencontre un climat tropical de montagne caractérisé par de fortes précipitations dues à l’exposition aux vents et des températures hivernales basses.
 
La Flore :
Grâce à un régime de pluies important, la flore est très riche et cette forêt pluviale sempervirente (à feuillage persistant) présente un grand intérêt. Une visite pédestre à travers le Parc permet d’apprécier diverses formes de végétations. 
On trouve les grands arbres, comme le “Ramy” qui est le nom local du Canarium madagascariense qui dégage une forte odeur de térébenthine et sert dans la pharmacopée traditionnelle, le “Famelona” ou Chrysophyllum qui sert à soigner les douleurs de poitrine, le “Manary” qui est utilisé dans la construction, le “Rotra” qui donne des fruits comestibles dont raffolent certains lémuriens, les Ficus aux branches chargées de fruits qui servent de support aux orchidées dont on rencontre de nombreuses variétés. (Bulbophyllum ou la grande Angraecum eburneum aux fleurs blanches). Les fougères “Nid d’oiseau” et fougères arborescentes sont communes comme les palmiers et les Pandanus.
 
L’allée des mille arbres :
Un sentier a été spécialement aménagé pour présenter dans un même périmètre une grande partie de la diversité floristique d’une forêt pluviale malgache.
 
La Faune :
La faune du parc est typique aux forêts humides de Madagascar, mais certaines espèces sont localisées à la zone du Massif d’Ambre.
On pourra voir les lémuriens diurnes comme le Lémur couronné (Lemur coronatus) et le Lémur de Sanford (Lemur fulvus sanfordi) que l’on ne retrouve que dans les réserves du nord de l’île. Parmi les lémuriens nocturnes on peut citer les cinq espèces qui peuplent la Montagne d’Ambre.
 
Un des plus petit primate du monde ! le Microcèbe roux (Microcebus rufus) qui pèse 50 grammes environ. Le Phaner à fourches (Phaner furcifer) et le Lépilémur septentrional (Lépilémur septentrionalis) identifiables à leurs cris caractéristiques, notamment durant la saison chaude. Si l’on veut avoir une chance de les observer, ce sera principalement à l’aube ou au crépuscule.
 
L’Aye Aye (Daubentonia madagascariensis) lui, ne sera visible qu’à force de persévérance et d’attente auprès des “Ramy”. Parmi les carnivores on peut citer le Fosa (Cryptoprocta ferox) qui est le plus gros carnivore de l’Ile mais qui vit principalement la nuit, la Galidie élégante (Galidia elegans dambrensis) et une espèce importée autrefois pour l’exploitation de son musc, la Civette indienne (Viverricula indica) qui s’est adaptée au milieu. Le Potamochères à pinceaux (Potamochœrus porcus) est également répandu dans le parc.
 
On rencontrera aussi le Tenrec, sorte d’hérisson se nourrissant de petits vertébrés et invertébrés (escargots, vers...), et la Roussette de Madagascar (Roussetus madagascariensis) qui possède une envergure impressionnante menant son bal de voltige à la tombée de la nuit. On découvrira une grande variété d’oiseaux tels l’Ibis huppé (Lophotibis cristata) le Rollier terrestre pittoide (Atelornis pittoides), le Merle de roche de forêt (Pseudocossyphus sharpei erythrocotus) vêtu de gris bleu et d’orangé ou le Râle de Cuvier (Dryslimnas cuvieri) aux cris stridents et brefs. Les pigeons bleus (Alectrœnas madagascariensis) eux se reposent sur les hautes branches mortes.
 
Le lac Maudit est parfois le fief d’un couple de Pygargue de Madagascar (Haliaeetus vociféroides). Son envergure qui peut atteindre 2,20 m en fait le plus grand rapace de l’Ile. Il se nourrit essentiellement de poissons d’eau douce et de mer. Les reptiles et batraciens sont également bien représentés et l’on pourra voir un des plus petits caméléons du monde, le Brookesia tuberculé (Brookesia tuberculata) dont la longueur dépasse à peine 3 cm ! Ou le rare Scinque (Zonosaurus haroldmeieri) que l’on trouve uniquement, dans la Montagne d’Ambre. L’Uroplate (Uroplatus alluaudi) se distinguera difficilement à travers les branchages, camouflé qu’il est par sa physionomie aplatie.
 
Les Papillons sont également un pôle d’attraction et on en dénombre pas moins de 36 espèces dont certaines sont d’une rare beauté. Il faut enfin noter la présence d’une sangsue qui ne présente heureusement aucun danger pour l’homme que l’on nomme “Dinta”.
 
Les lacs de cratère :
La Montagne d’Ambre est un strato-volcan de 35 km de diamètre et ce massif fait partie des quatre zones volcaniques récentes de l’Ile. De nombreux lacs de cratère jalonnent la ligne de crêtes où une piste avait été ouverte par la Légion Etrangère Française. On découvrira le lac de la Coupe Verte, le lac Maudit, le Grand Lac, le lac Texier et le lac Fantany.

Les cascades :
A voir également, la Grande Cascade haute de 80 m, la Cascade des Antakarana ainsi que la Petite Cascade. La Petite Cascade est l’objet d’un rite Antakarana, le “Tsakafara” et l’on peut voir certaines offrandes faites aux divinités du lieu.
 
Joffreville à Parc (4 km)
Piste praticable jusqu’à la station des Roussettes en véhicule de tourisme.
 
Possibilité de bivouaquer dans le parc sur une aire de camping ou d’être logé dans un gîte, comprenant quelques chambres rustiques (lits superposés) et une cuisine. Se renseigner au préalable auprès du bureau dde l’ANGAP.
 
Les circuits :
Plusieurs circuits peuvent être envisagés selon le temps disponible et la condition physique des randonneurs, mais quoi qu’il en soit le guidage est obligatoire.
— Le circuit court (1 jour). 
Départ Station des Roussettes, Lac de la Coupe Verte, La Grande Cascade, Sentier Botanique, cascade des Antakarana pour se terminer à la Petite Cascade. 
— Le circuit intermédiaire (2 jours). 
Bivouac et départ station des Roussettes, Ligne de crêtes, Lac Maudit, Grand Lac (Bivouac), Ascension du Sommet d’Ambre 1475 m d’altitude (panorama géant) et retour.
L’ascension du sommet d’Ambre peut être envisagé en une journée au départ de la station des roussettes, dans le cas d’une météo clémente. Départ tôt le matin, halte au Grand Lac et retour en début d’après-midi. Prévoir des affaires chaudes et un imperméable. 
 — Le circuit sportif (traversée du Parc du nord au sud). 
Après le Grand Lac au Lac Texier et Sortie Sud (Village de Tsarakibany) ou Sud Est (Village de la Normandie).
 
 
 

[notice 8] Undefined offset: 1 /home/madagasc/private/modules/publicite/classes/weatherSrv.class.php 43

[notice 8] Undefined index: part p="d" /home/madagasc/private/modules/publicite/classes/weatherSrv.class.php 44

[notice 8] Undefined offset: 1 /home/madagasc/private/modules/publicite/classes/weatherSrv.class.php 45

[notice 8] Undefined index: part p="n" /home/madagasc/private/modules/publicite/classes/weatherSrv.class.php 46

[notice 8] Undefined index: part p="d" /home/madagasc/private/modules/publicite/classes/weatherSrv.class.php 42

[notice 8] Undefined offset: 1 /home/madagasc/private/modules/publicite/classes/weatherSrv.class.php 43

[notice 8] Undefined index: part p="d" /home/madagasc/private/modules/publicite/classes/weatherSrv.class.php 44

[notice 8] Undefined offset: 1 /home/madagasc/private/modules/publicite/classes/weatherSrv.class.php 45

[notice 8] Undefined index: part p="n" /home/madagasc/private/modules/publicite/classes/weatherSrv.class.php 46

[notice 8] Undefined index: hi /home/madagasc/private/modules/publicite/classes/weatherSrv.class.php 59

[notice 8] Undefined index: hi /home/madagasc/private/modules/publicite/classes/weatherSrv.class.php 65

[notice 8] Undefined index: low /home/madagasc/private/modules/publicite/classes/weatherSrv.class.php 70

[notice 8] Undefined index: low /home/madagasc/private/modules/publicite/classes/weatherSrv.class.php 76

[notice 8] Undefined index: hi /home/madagasc/private/modules/publicite/classes/weatherSrv.class.php 59

[notice 8] Undefined index: hi /home/madagasc/private/modules/publicite/classes/weatherSrv.class.php 65

[notice 8] Undefined index: low /home/madagasc/private/modules/publicite/classes/weatherSrv.class.php 70

[notice 8] Undefined index: low /home/madagasc/private/modules/publicite/classes/weatherSrv.class.php 76

fermer