Maintirano

Localisation






Maintirano signifie “Eau noire” ou “Eau morte”.
 
Difficilement accessible par voie terrestre, l’isolement relatif de Maintirano ajoute une touche d’intemporalité au charme de cette petite ville maritime, véritable trait d’union entre Mahajanga au Nord et Morondava au Sud. La vie s’écoule au rythme du va et vient journalier des pêcheurs. Le regard croise parfois au large la course solitaire d’une goélette toutes voiles dehors. On retrouve au port quelques unes de ces embarcations.
 
La marée basse semble être un frein à toute activité donnant à ces coques penchées sur le sable un air de sieste. Certains navires sont à l’écart. Quelques charpentiers y sont occupés à remplacer des planches abimées. Cette ambiance rappelle les romans d’Henri de Monfreid et les felouques à voiles de la mer Rouge. Le petit transport maritime continue d’alimenter les villages côtiers 
isolés, car les pistes sont pratiquement absentes de la côte Ouest. 
 
Port de cabotage (seules les goélettes de faible tonnage y accèdent par grande marée, les gros navires restant au large), collecte de raphia, produits de la mer, élevage bovin et caprin ou porcin.
 
Les moraingy
Combats de boxe traditionnelle.
 
Les îles Barren
A partir du village de Soahany, il faut compter une demi journée de pirogue pour les atteindre. 

Le massif de l’Antsingy (70 km à l’est)
Ce massif permet d’apercevoir des tsingy (quelque peu érodés) en dehors de la zone classée. Accès par la piste de Morafenobe. 

Lac de Bemamba 
Grand site pour les oiseaux d’eau, à environ 50 km. Accès en véhicule tout terrain 
jusqu’au village d’Ambereny, tout proche du lac. 
 
 
Maintirano à Besalampy (205 km) 
Piste saisonnière 

Maintirano à Tsiroanomandidy (433 km) 
Piste praticable en saison sèche, compter environ deux jours de trajet en véhicule tout terrain, cf descriptif  la chaîne du Bongolava.