Paradis tropical, l'île Sainte-Marie est préservée du tourisme de masse. Authentique, elle a une histoire particulière et une population accueillante.

 
 

Ambatoroa

Localisation




 
Ambatoroa signifie littéralement "aux deux rochers", c'est le village principal du nord de l’île, situé à 3 km au sud de l’hôtel La Cocoteraie.
 
De Lonkintsy à Ambatoroa (18 km)
Vers le nord, le goudron cède la place à la piste en terre, souvent dégradée par les pluies. Pas de liaison régulière, il est donc préférable de louer un véhicule ou bien de profiter des navettes de La Cocoteraie dans le cas d’un séjour dans cet hôtel.
 
Les forges traditionnelles
Forges utilisant le principe de soufflerie animée par deux pistons verticaux réalisés avec des bambous et matériaux traditionnels.
 
La fabrication de “Betsabetsa”
Le “betsabetsa” est un alcool de fabrication locale à base de cannes à sucre écrasées manuellement par un tronc de cocotier, dont on laisse fermenter son jus.
 
Le cimetière des marins 
Situé à proximité du village d’Ambatoroa. Chaque statuette sculptée représente un marin disparu en mer. Des cérémonies traditionnelles à la mémoire des ancêtres ont lieu une fois par an. Les statuettes appelées “Tsangambatana” sont alors habillées d’un “lamba” neuf (suaire).
 
Le phare Albrand (5km d’Ambatoroa)
La construction du phare date de 1931. C’est une tour métallique d’une hauteur de 14,50 m dominant de 78 m le niveau de la mer. Le phare fonctionnait autrefois grâce à une lampe à pétrole. Il y a la possibilité d’accéder à la passerelle par un escalier intérieur et de visiter le phare, en demandant une autorisation au gardien. Une vue magnifique s’étend alors vers tous les horizons. Du nord vers la pointe de l’île, au sud sur l’ensemble de Sainte Marie et l’on distingue à l’ouest la frange côtière distante d’une vingtaine de milles environ. 
 
La piscine naturelle 
Il ne s’agit pas seulement d’une, mais de plusieurs “piscines naturelles”. Ces bassins d’eau de mer d’une centaine de mètres de long sont créés par une barrière rocheuse contre laquelle s’écrasent les vagues dans une gerbe d’écume avant de se transformer en étendue paisible. La piscine naturelle d’Antsarikelitry est un lieu sacré où des offrandes sont faites en jetant des pièces de monnaie dans le creux d’un rocher à l’occasion d’un voeux. La “piscine” d’Antsarirabe, a des eaux calmes et limpides. Puis plus au sud on trouvera un petit lagon protégé au lieu dit Satsikôza. A proximité, sur une colline, est érigé un poteau sacré ou “Fanasina”. C’est à c’est endroit précis que le “Lojoharo” ou sorcier procède au rituel de resacralisation dans le cas d’un lieu sacré profané. Il est donc préférable avant de s’engager dans ces sites d’être accompagné par un natif afin d’être informé sur la nature des “Fady” (tabous).